INDÉPENDANCE DE LA CATALOGNE: CELA NE S’ARRÊTE PAS LÀ ET L’AUTOMNE SERA « CHAUD »

J’ai participé hier, par hasard mais avec beaucoup d’enthousiasme, à la présentation à Manlleu du nouveau livre de Vicent Partal.

Il s’intitule « Nou Homenatge a Catalunya ».

Moi j’y était présente, croyant que j’assistais à la sortie d’un livre, organisée par l’Assemblée nationale catalane de Manlleu, mais Vincent a oublié son livre et s’est mis à nous expliquer qu’est ce qu’il s’est passé avec l’histoire de l’indépendance et qu’est ce qui pourrait arriver. Très intéressant pour quelqu’un comme moi qui s’était beaucoup éloigné du sujet.

Indépendance de la Catalogne cela ne s'arrête pas là et l'automne sera chaud

Vincent Partal a prevenu, d’emblée, que l’automne et l’hiver prochains seront chauds parce que s’y tiendront les procès aux hommes politiques qui sont en prison. Si quatre états européens ont dit qu’ils ne voient aucun délit, il faudra voir comment se positionne l’état espagnol et si on demandera des peines allant jusqu’à des dizaines d’années. Il y aura un bon merdier pour voir comment se justifie ceci et si on adresse des plaintes aux autorités européennes. Partal parle d’un 11 septembre mouvementé, avec des routes coupées, des rassemblements et pourquoi pas des élections anticipées en Catalogne?

On a l’impression qu’aprés le désordre et la fin de la galère, on commence à nouveau,à saisir et à dresser les faucilles.

La stratégie, en fonction de ce que Vincent dit, ne semble pas très claire mais il y a un mouvement et a rajouté que « la pression populaire reste un élément basique »parce que dans les partis politiques qui sont aux manettes en Catalogne, ce sont les groupes autonomistes qui commandent » .Ces mêmes partis se chamaillent entre eux dans une situation « lamaentable ».

Partal dit que, malgré cette situaion, il y a des conditions pour que l’indépendance puisse être déclarée à nouveau. Il pourrait y avoir un pace voulu par l’Europe qui obligerait l’Espagne à reconnaitre que nous avons le droit d’autodétermination. En dessous de tout ça, le peuple n’admettra rien parce que jusqu’a upremier octobre certains se contentaient d’un statut mais depuis le premier octobre il y a une déconnexion politique mais aussi sentimentale « une bonne partie des habitants de la Catalogne n’acceptent plus une fédération mais l’indépendence. L’hiver prochain, dit Partal, nous aurons la deuxième opportunité de l’avoir à condition qu’on sache « générer de situations nouvelles un peu comme le premier octobre qui obligent les états éuropéens à dire qu’il faut trouver un arrangement ».

Je regardais Vicent parler et c’était le portrait craché du mot ‘on continue ». Le portrait de celui qui porte la bonne recharge énergetique à des assemblées fatiguées qui lui ont demandé pourquoi on n’a pas proclamé l’indépendance quand il le fallait.

Partal nous l’a expliqué:

« Tout était prêt et ceux qui disent que non ils vous mentent. Mais le 20S, à l’arrivée des « flics » et la prise de la présidence du gouvernement catalan, il s’est produit un coup d’état. Deux secteurs dont les lignes de partage ne se correspondent pas aux partis politiques mais à des clivages à l’intérieur des partis,se sont formés au sein du gouvernement catalan: un premier secteur avec Marta Rovira surtout et Puigdemeont qui veut aller de l’avant. Un deuxième secteur avec Junqueras, Mundo ou Santi Vila qui estime qu’on n’a pas assez de force pour tenir avec des terribles conséquences pour le pays. Il veulent arrêter le référendum du premier octobre mais les gens s’y refusent et après le premier octobre ils sont en état de choc entre le peuple qui s’est comporté de façon héroique et la force brute de l’état, sans limites parce que l’état est prêt à tout. Clara Ponsati dit qu’il faut proclamer l’indépendance mais elle est toute seule ».

 

Alors, on a déjà commencé à parler du départ à l’exile du gouvernement afin d’internationaliser le conflit mais c’est encore une possibilité lointaine. Entre temps la pression de l’Union européenne est très forte. Ils disent à Puigdemeont qu’ils obligéront l’Espagne à pactiser s’il ne proclame pas l’indépendance. C’est ce qu’on lui dit le 10 et lorsqu’il fait un pas en arrière le 11, on ne lui décroche plus le téléphone. L’Espagne déclanche une campagne avec entre autres, des manifestations uionistes pour faire croire aux gens qu’on n’y arrivera pas. Par chance et à la dernière minute ils proclament la république. Mais ni Junqueras ni Mundo se plient aux plans et refusent de s’exiler.

Les conséquences c’est que on a ERC qui tient des assemblées où, actuellement, très peu de gens s’y rendent et avec une direction qui s’oppose à la voie unilatérale. Chez le PdCat ceux « qui sont aux commandes ne veulent pas l’indépendance et Puigdemont les gêne ». Mais le journaliste ne pense pas que Puigdemeont soit un cadavre politique. Il paraît qu’il prépare son retour à la tête d’une nouvelleformation qui serait plus proche de la CUP, en ce qui concerne son mode de fonctionnement, que de celui des partis traditionnels.

Partal a eu des mots très durs pour l’Union européenne:

« On a commis l’erreur de croire que l’Union représentait l’Europe ». Maintenant on sait que ce n’est pas le cas. Il faut s’associer à des pays comme la Finlande, le Danemark, la Belgique ou l’Irlande. L’Union Européenne s’est dégradé au fil des années et est devenue un système anti-démocratique où des hommes politiques que personne n’a voté décident pour nous et à la place de nos élus pour qui certains ont voté. C’est le nouveau fascisme. L’Union Européenne est une machine terible qu’il faut annéantir et qui ne réagit pas à l’opinion publique parce que personne ne vote pour eux. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent parce que personne ne les mettra à la porte. On n’a pas vu tout ça.

 

Pour finir Vicent nous a donné quelques touches de ce qui pourrait être une République Virtuelle en construction en utilisant la république virtuelle d’Estonie comme miroir qu’il faut regarder pour voir so névolution.

Source originale (Medium. 15/06/2018)

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedintumblr

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*