L’ALLEMAGNE A SON PREMIER PRISONNIER POLITIQUE

L’arrestation de Carles Puigdemont n’a pas été intélligente. Il n’est pas un terroriste, mais un politicien légitimé par des élections libres.

 Donc, le conflit de la Catalogne est arrivé à Berlin.

Alemania tiene su primer preso político.

Tras la detención de Puigdemont, hubo protestas ante la sede de la Comisión Europea en Bruselas. (Foto: AFP)

L'Allemagne a son premier prisonnier politique

 
Télécharger le pdf Source originale

Facebooktwittergoogle_plus

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*